mercredi 18 juin 2014

Découvrez la face cachée de vos produits de beauté et d'hygiène !

En partenariat avec Générations Cobayes, je vous invite à découvrir la face cachée des produits de beauté & d’hygiène ! 



Après avoir tiré la sonnette d’alarme sur les impacts des perturbateurs endocriniens sur la fertilité, le mouvement Générations Cobayes revient en force avec une nouvelle campagne sur les produits cosmétiques et d’hygiène. Parce qu’on le vaut tous bien, Générations Cobayes invite à découvrir la face cachée des 
produits de beauté et d’hygiène, pour réclamer un étiquetage transparent des perturbateurs endocriniens sur les produits qui en contiennent. 

Générations Cobayes nous invite à découvrir la face cachée des produits de beauté & d’hygiène ! 

Fac cachée des produit
Cliques sur l'image pour accéder au questionnaire !!


A travers un questionnaire en ligne, au ton décalé et sarcastique, cette campagne interpelle sur les messages publicitaires et les produits de beauté et d’hygiène des grandes marques. Douceur, fraîcheur, saveur, les effets vendeurs peuvent en réalité cacher des substances, quant à elles, bien réelles, et parfois toxiques. 

Parmi celles-ci, les perturbateurs endocriniens. Pourtant considérés par l’OMS comme une menace pour la santé et l’environnement, ces produits toxiques sont encore présents dans 40% des produits d’hygiène-beauté.
Parabènes, phtalates, filtres chimiques à UV, les perturbateurs endocriniens interfèrent avec le système hormonal et sont ainsi suspectés d’être à l’origine de la forte progression des maladies chroniques modernes (maladies cardiovasculaires ou respiratoires, cancers, diabètes…). Avec un taux d’incidence des cancers 
particulièrement élevé -1 homme sur 2 et 2 femmes sur 5- la France est devenue le premier pays au monde pour les cancers hormono-dépendants (cancer du sein, de la prostate et du testicule).

Plus qu’un message de prévention, c’est un appel à changement que Générations Cobayes lance à travers cette campagne en demandant à Ségolène Royal d’exiger l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur les produits de beauté et d’hygiène pour, à termes, inciter les grandes marques à ne plus en produire. Car si l’affichage des ingrédients est obligatoire sur ces produits, il ne précise aucunement la présence et le risque de perturbateurs endocriniens. 


Pour continuer à se faire de bien sans se faire de mal, Générations Cobayes, en partenariat avec l’association Slow Cosmétique®, offre la possibilité de recevoir par mail un éventail d’alternatives et de conseils produits. Du guide pratique pour mieux choisir ses produits aux meilleures recettes « do it yourself », il y en a pour 
tous les goûts ! 

Télécharger le dossier de presse 

Contact presse : Damien Hensens 
Tél : 06 31 63 94 74 

Générations Cobayes

Générations Cobayes est un mouvement de jeunes citoyens qui a comme objectif de rassembler la jeunesse française soucieuse de sa santé et de son environnement. 

Conscients de la crise sanitaire actuelle, en particulier de l’épidémie de maladies chroniques et du problème majeur que constituent les perturbateurs endocriniens, Générations Cobayes promeut des solutions qui préservent la santé de chacun des technologies polluantes et substances toxiques présentes dans notre environnement au quotidien. 

Les jeunes du collectif interviennent auprès des étudiants, notamment directement sur les campus, dans le cadre de conférences intitulées « Let’s talk about sex ! » durant lesquelles ils abordent les enjeux de santé environnementale sous le prisme des pratiques sexuelles. 


C'est dans ce même esprit qu'ils ont conçu et présenté en décembre 2013 "Les 7 commandements de l'éco-orgasme". En février, ils lancent la campagne nationale « Protège tes Hormones », la première à faire le lien entre perturbateurs endocriniens et fertilité. En quatre semaines, plus de 40000 jeunes (entre 18 et 35 ans) ont répondu au questionnaire en ligne, et parmi eux, 10000 ont souhaité recevoir une série de conseils 
pour faire évoluer leurs habitudes de consommation.

« Protège tes Hormones », la première à faire le lien entre perturbateurs endocriniens et fertilité. En quatre semaines, plus de 40000 jeunes (entre 18 et 35 ans) ont répondu au questionnaire en ligne, et parmi eux, 10000 ont souhaité recevoir une série de conseils pour faire évoluer leurs habitudes de consommation. 

 
Fondé en 2012, le mouvement Slow Cosmétique® rassemble les consommateurs qui veulent consommer la beauté autrement. Moins, mais mieux. La Slow Cosmétique est une démarche écologique et éthique fondée sur une volonté commune de promouvoir un mode de consommation naturel, sain et raisonnable de la cosmétique. « L’impact écologique et psychologique de la cosmétique actuelle est très lourd pour la planète, pour notre portefeuille et pour notre état d’esprit. Face à ce constat, certains se disent qu’une autre cosmétique est possible.»Julien Kaibeck, Fondateur de la Slow Cosmétique.

Merci à tous ceux qui prendront le temps de remplir le questionnaire et surtout n'hésitez pas à partager largement, merci pour votre aide !!! 

Delphine 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour ton commentaire, dès que je l'aurai lu il sera mis en ligne, à bientôt !